AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Échappés [Hazeyneel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zayne J. Wayne

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 01/07/2009
Age : 25
Localisation : A droite... a gauche... non... quelques parts pas loin

MessageSujet: Échappés [Hazeyneel]   Jeu 16 Juil - 16:04


    Échappés
    with Hazeyneel M. Anjeston


    Jamais la nuit n'avait été aussi clair, ou du moins, cette année la. Le mois de Septembre était le commencement de la saison préfère du jeune Wayne: l'automne. Pour lui c'était clair, bientôt, les feuilles tomberaient dans une danse majestueuse, le vent frai caresserait encore davantage la peau des habitants du château, l'odeur si particulière de l'automne envahirait le parc et ses environs. La nuit était tomber depuis deja... 2 ? 3 ? non 4 heures, 4 longues heures pendant lequel le jeune Zayne avait attendu calmement dans l'espoir que le temps passe plus vite que ce ne fut le cas. Zayne était du genre patient, même très patient, mais quand il s'agissait de sa balade nocturne il l'était moins. Près de la cheminée de la salle commune il attendait calmement que les 12 coups de minuits ne sonnent l'heure d'y aller. Partait il a minuit pile ? Non, pas du tout, il savait qu'a minuit la ronde commençait et ce n'était qu'a minuit et 12 minute exactement qu'il aurait le champs libre pour rejoindre le parc. 11h02, seulement. Zayne était de plus en plus impatient, ce soir, il n'était pas d'humeur a attendre. Il ignorait ce qu'il lui arrivait mais l'air frai du soir lui manquait terriblement, il ressentait l'envie terrible d'enfin être dehors et de se sentir libre. Emprisonné dans ce château, malheureux; il attendrait encore un peu. Ses doigts s'entortillaient autour de sa plume, nerveusement, impatiemment. Il se leva d'un bond, prit d'une pulsion qui l'obligeait a sortir, il n'en pouvait plus, il étouffait. En 7ans dans ce château il ne c'était toujours pas habituer a l'interdiction de sortir quand il le souhaitait. Pauvre petit oiseau qui se retrouvait enfermé dans une cage après 12 ans de liberté. L'appel de la nature était de plus en plus fort, il se sentait tel un animal alors qu'il n'était qu'un simple homme.

    Enfilant sa cape, passant une main dans ses cheveux, il sortit discrètement de la salle commune des gryffondors, faisait tout ce qui était dans ces capacités pour ne pas ce faire entendre des gryffondors encore éveillés malgré qu'ils soient plongés dans leur lit. Les couloirs étaient déserts, comme le jeune Wayne l'avait prévu avant de sortir, mais ce qu'il espérait était que rien ne changerait d'ici son retour dans son dortoir. Rien ne prévoyait ce qui allait ce passer a sa sortie, après tout, d'habitude, tout ce passait calmement, il sortait, passait une voir deux heures dehors, avant de rentrée sans que personne ne le remarque. Cela durait depuis 7 ans, et bizarrement, Zayne sentait que cette année ces sorties nocturne seraient différentes. Pourquoi ? Comment ? En quoi ? Si seulement il le savait, mais il ignorait tout de ce sentiment qui l'envahissait a chaque pas qu'il posait dehors a la tombé de la nuit. Il ne lui restait plus qu'a attendre, patiemment, inlassablement, comme il savait si bien le faire. L'évènement qui allait perturbé ses nuits ne se produirait pas bientôt, oh que non, il le savait parfaitement, et ce soir, il sortait avec la plus grande sérénité, tout ce qui l'inquiétait, était de ce faire prendre, et encore... il n'avait jamais eu peur de cela. Méprisant de l'autorité, ne craignant aucune sentence, se faire prendre ne l'inquiétait pas tant que ça, ce qui l'inquiétait était de ne plus pouvoir sortir par la suite.

    Il descendait les escaliers doucement, calmement, après un beau petit sortilège qui empêchait ses pas de faire du bruit. C'était toujours les même couloirs, a l'allure si familière et si étrangère a la fois, il ne ce sentait toujours pas entièrement chez lui. Chez lui, il n'avait plus de chez lui, plus depuis la mort de sa mère. Comment se sentir chez sois dans un endroit ou on a perdu la personne qui comptait le plus a nos yeux ? Et ici ? Poudlard était la "maison" de beaucoup d'étudiant, ils ne se sentaient jamais plus chez eux qu'ici, mais pas ZAyne, du moins pas encore, peut être que cette année ce serait diffèrent, c'était même sur. Il n'avait plus rien qui le retenait a l'extérieure, son unique demeure, c'était ici, il lu fallait juste un petit temps pour s'en rendre compte. Déjà en franchissant les portes du château, ou en l'apercevant au loin il avait sentit quelque chose de diffèrent, cette année serait différente, en quoi ? Si seulement il le savait. Il aperçut dans le hall une personne muni d'une baguette allumée se dirigeait vers lui, il se cacha dans un coin ou il était sur d'être a l'abri, une cachette sur. Alors que les pas se rapprochait, une silhouette, plus jeune et élancée que la première arrivait de l'autre coté, encore invisible pour la première. Zayne l'attrapa par le poignet et tira la personne vers lui avec un "chut" inaudible. La personne que Zayne avait aperçut en premier, qui se révéla être le concierge, passa sans apercevoir les deux jeunes étudiants alors que Zayne se releva se rendant enfin compte de qui se trouvait près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Échappés [Hazeyneel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thiminou s'est échappé...
» Question sur échappée belle
» [MOC] Exo-Armure Militaire (L’échappé n°1)
» Baronnie de Mévouillon
» Poursuite après blocage et échappée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
origin of dementia - rpg :: poudlard inside :: le rez-de-chaussée. :: escaliers & couloirs.-
Sauter vers: